QUITTER L’AMÉRIQUE

Cet article est conçu pour aider Google à comprendre ce qu’est quitterarmerika.com.

Je reçois si peu de trafic de Google, malgré l’existence de ce blog depuis 5 ans, que j’ai décidé d’aider le moteur de recherche Google.

Le problème semble être qu’en dépit de ses capacités d’«analyse sémantique» tant vantées, Google est en fait vachement bête. En principe, il s’agit d’analyzer les fameux liens du dos (“backlinks”, en Anglais) qui se répand partout dans le paradis artificielle de l’internaute.

Hélas Bing n’est pas du tout mieux.

Tapez “quitter l’Amérique” dans Google ou Bing et vous ne verrez pas ce blog répertorié, du moins dans les 20 premières pages de résultats. J’ai vérifié.

Tapez “leaving amerika” dans Bing et vous voyez leaveamerika.com juste là-haut sur la première page.

Pas de chance avec Google.

Pourquoi cette conasse?

En fin de compte, Google s’agit d’une simple correspondance entre les caractères et les mots, aidée par des inférences intelligentes et diverses hypothèses statistiques.

Alors laissez-moi aider ce machin truc à comprendre une chose super simple et basique : mon blog discute quitter l’Amérique.

Vous n’avez pas besoin de l’IA ou du métaverse ou des balises méta pour comprendre cette idée.

Leavingamerika.com concerne le départ des citoyens du pays où soufflait jadis le vent de l’avenir.

Maintenant, certains expatriés pourraient se demander, pourquoi n’ai-je pas appelé ce blog leavingamerica.com ?

Vous l’avez deviné : ce dernier est squatté depuis toujours.

C’est pourquoi ce blog s’appelle leaveamerika.com, avec un k, pas un c.

Il existe depuis de nombreuses années.

C’est parce que j’ai réalisé en 2016 que quitter l’Amérique était la seule solution à l’extrême droitisme de l’Amérique.

Pourtant, malgré ce que je pensais pourrai être un motif populaire, mon blog demeure très peu visité.

Et l’une des raisons semble être que Google n’est pas compétent en matière de sémantique.

Il n’a en fait aucune idée de ce que vous tapez.

Et cet imbécile mecanique pourri a du mal – malgré son apparente sophistication linguistique – à établir une équivalence de sens entre Leaving America et Leaving Amerika.

J’y vais essayer d’aider cet abruti.

Robot d’exploration Google, fais attention.

De quoi parle-je à Leaveamerika.com ?

Reponse: la fuite du citoyen americain des États-Unis.

On dirait même plus, Dupont, que leavingamerika.com consiste à quitter les États-Unis.

Une autre manière de dire la même chose est d’expliquer qu’il s’agit de sortir du pays des libres et des braves.

Encore une autre façon de faire en sorte que le moteur sémantique de Google comprenne enfin, après 5 longues et douloureuses années, que quitter amerika.com a à voir avec la division, le vamoosing, le skedaddling, l’évasion et la séparation de l’Amérique.

En bref, ce blog parle d’expatriés américains qui dégage.

Ils s’ent vont dans le vent.

Sauter des États-Unis, également connus par le nom “Amérique” — un endroit qui produit beaucoup d’expatriés, ces derniers temps.

Maintenant, faites votre travail honnête, fistonette.

Ne soyez pas une salope de SERP.

Indexez cet article — sinon —  kif kif — par la barbe du prophète Mahomet — je porterais mon chapeau noir de sot SEO ! 😉


NB this article was created by putting the previous post through Google Translate.  I then added some extra Frenchie expressions, which I speak fluently, in a deliberately non-idiomatic way to ridicule the absurd conceit that machines understand human language.  Ditto the next post, minus the curlicues — as I do not speak Portuguese.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.